paint-brush
Management : 4 principales compétences et conseils pour une meilleure communication et une meilleure influencepar@vsvoboden
836 lectures
836 lectures

Management : 4 principales compétences et conseils pour une meilleure communication et une meilleure influence

par Vlad Grin8m2023/10/15
Read on Terminal Reader

Trop long; Pour lire

Aujourd'hui, je souhaite vous inviter à me rejoindre chaque semaine, ici même sur HackerHoon, pour des conseils de gestion. Il s'agit d'une série d'articles simples, axés sur les excellentes tactiques que vous pouvez utiliser dans votre équipe pour devenir aussi productive que possible.
featured image - Management : 4 principales compétences et conseils pour une meilleure communication et une meilleure influence
Vlad Grin HackerNoon profile picture

Aujourd'hui, je souhaite vous inviter à me rejoindre chaque semaine, ici même sur HackerHoon, pour des conseils de gestion. Il s'agit d'une série d'articles simples, axés sur les excellentes tactiques que vous pouvez utiliser dans votre équipe pour devenir aussi productive que possible.


Dans cet article, nous allons nous concentrer spécifiquement sur la communication : gérer les conflits et comment motiver les autres.


Alors allons-y! Sans « eau » et sans recommandations ennuyeuses ;)

#1 Lire le langage corporel


Lorsque vous essayez de comprendre quelqu’un, ses paroles ne représentent que la moitié de l’histoire. Vous devez également faire attention à leur langage corporel.


Il faut écouter la personne dans son ensemble : à peu près, à peu près la moitié de ce qu'une personne dit réellement ne vient pas des mots qu'elle utilise mais de son corps.



Ce que vous recherchez, ce sont des déviations comportementales :


  • Le 1er type est un écart par rapport à la manière normale de communiquer d’une personne, appelée ligne de base.


    Si le comportement d’une personne change soudainement, cela pourrait être le signe que quelque chose ne va pas. Par exemple, si quelqu'un qui se tient habituellement près de vous et parle lentement se tient maintenant plus loin et parle rapidement, cela pourrait être un signe de problème.


    Il est important d’être conscient de ces changements de comportement, mais il est également important de ne pas présumer que vous savez ce qui ne va pas. Au lieu de cela, vous pouvez poser des questions pour essayer de comprendre ce qui se passe, mais soyez respectueux de la vie privée de l'autre personne et ne soyez pas insistant.


Le 2ème type est un écart par rapport aux normes contextuelles


Dans les situations sociales, certains comportements sont considérés comme normaux et acceptables. Par exemple, il est normal de regarder brièvement une autre personne dans les yeux et de sourire ou de lui dire bonjour. Cependant, si quelqu’un vous regarde pendant un long moment, cela peut être considéré comme impoli ou inconfortable.


Alors, ne faites pas d’hypothèses ici ; la personne vous regarde peut-être parce qu'elle aime juste le T-shirt que vous portez :)


La meilleure façon d’en savoir plus sur les raisons pour lesquelles quelqu’un se comporte d’une certaine manière est de l’observer attentivement et de poser des questions si vous vous sentez à l’aise de le faire. Certaines choses à rechercher incluent les aversions oculaires, l'agitation, la posture et bien sûr, mon préféré : le comportement de distance.


Si quelqu'un se tient plus loin de vous que d'habitude ou s'éloigne de vous, cela pourrait être un signe qu'il n'est pas intéressé par la conversation ou qu'il ne vous aime pas.


Commencez à écouter la personne dans son ensemble, établissez de bonnes lignes de base et commencez à rechercher les écarts significatifs. Ce faisant, vous réaliserez que vous avez raté une grande partie de la conversation !

#2 5 phrases à éviter






Parfois, pour réussir au travail, il faut savoir quoi dire. D’autres fois, il s’agit de savoir quoi ne pas dire.






  1. Ce n'est pas mon travail


    Nous avons tous entendu celui-ci. Voici le problème. Même lorsque c’est techniquement vrai, cela n’inspire jamais et n’aide jamais. Lorsque vous dites « Ce n'est pas mon travail », vous dites essentiellement que vous n'êtes là que pour veiller sur vous-même et que vous ne vous souciez pas des besoins de l'équipe. Si vous n'avez pas le temps d'aider quelqu'un, ce n'est pas grave. Dites-leur simplement que vous les aiderez plus tard. Mais ne les rejetez pas en disant sèchement : « Ce n'est pas mon travail ».


  2. Nous avons déjà essayé cela. Les gens disent souvent « Nous avons déjà essayé cela » lorsqu'ils discutent d'un problème au travail et que quelqu'un suggère une solution possible. C’est une façon d’éviter le travail supplémentaire lié au changement. Même si quelque chose a déjà été essayé, cela ne veut pas dire que cela ne peut pas être fait d’une manière nouvelle. Et même si vous avez déjà été confronté à ce problème, n’abandonnez pas avant même d’avoir essayé la nouvelle solution.


  1. Il n'y a pas de budget pour ça

    Certaines personnes peuvent résister aux nouvelles idées ou solutions parce qu’elles pensent qu’elles coûteront trop cher. Cependant, les dirigeants intelligents savent que les budgets ne sont que des lignes directrices et ils sont prêts à investir dans de bonnes solutions, même s’ils doivent pour cela ajuster le budget.


    Un bon leader sera capable de trouver des moyens de faire fonctionner le budget, même si cela implique de déplacer de l’argent depuis d’autres domaines. Ils seront également en mesure d'expliquer la valeur de la nouvelle solution à l'équipe et aux parties prenantes afin que tout le monde soit d'accord.


  2. je te l'avais dit

Cela n’aide jamais, cela ne fait qu’enflammer la personne. Il vaut donc mieux ne rien dire du tout.


5. Cela ne suit pas la procédure

Certaines personnes peuvent également utiliser les politiques, les règles ou les traditions comme excuse pour éviter le changement. Cependant, il est important de se rappeler que la plupart des règles ne sont pas absolues et qu’une bonne conversation est la clé de la productivité d’une équipe. Si vous avez une nouvelle solution susceptible de conduire à des progrès, n'hésitez pas à en parler.


Voici le cas de mon expérience personnelle :


Une fois, nous travaillions sur une collection NFT, et notre partenaire a fait une erreur et n'a pas pu livrer les visuels à temps. Et puis, un des ingénieurs m'est venu avec l'idée de ne pas afficher les visuels des NFT et de les révéler plus tard.


À cette époque, c'était une nouvelle mécanique dans l'industrie, mais nous avons décidé de prendre un risque et cela a fonctionné. Une semaine plus tard, ce type est devenu un leader !



Toujours là ? Nous allons continuer!













#3 Évitez ces 7 mots toxiques

Certains mots, bien que potentiellement honnêtes ou bien intentionnés, peuvent blesser au point d'être toxiques. Par toxiques, j’entends qu’ils peuvent enflammer les émotions, nuire à votre réputation et perturber la communication au travail. Même lorsque vous formulez les critiques nécessaires, vous pouvez le faire de manière positive.


  1. Je ne peux pas Les déclarations dures et définitives telles que « Nous ne pouvons pas faire cela », « Il ne peut pas autoriser cela » ou « Nos clients ne peuvent pas comprendre cette solution » sont rarement utiles.


  2. Non C'est un mot facile à utiliser, mais souvent négatif et lourd. Essayez plutôt de donner une explication plus informative de la décision qui a été prise.


  3. Faux


    Si vous voulez mettre quelqu'un en colère ou remettre en question son intelligence, dites-lui qu'il a tort. Une déclaration plus nuancée est généralement plus bénéfique.


  4. Faute Blâmer les gens, même lorsqu'ils le méritent, est rarement productif. Si vous devez corriger une erreur, il est important de le faire d’une manière centrée sur l’équipe et encadrée de manière positive.


    Au lieu de dire : « Vous avez fait une erreur », vous pourriez dire : « Nous avons commis une erreur, mais voici ce que nous pouvons faire pour la réparer ».


  5. Jamais

    Cela peut donner l’impression que vous fermez la porte à toutes les possibilités, ce qui peut réduire l’espoir et la motivation des gens. Au lieu de dire « jamais », essayez de dire des choses comme « c'est possible », « nous verrons » ou « explorons nos options ». Cela montre que vous êtes ouvert aux nouvelles idées et possibilités et que vous êtes prêt à travailler pour un avenir meilleur.


  6. Stupide

    C'est un mot courant, mais surtout considéré comme simplement insultant. Les gens le prennent très souvent personnellement, même s'il s'agit d'un produit. Il est préférable de choisir un langage non inflammatoire.


  7. Impossible

    Il est également important de se rappeler que nous ne pouvons pas prédire l’avenir, donc dire que quelque chose est « impossible » n’est pas toujours exact. Au lieu de dire « impossible », il est plus utile d'utiliser un langage plus nuancé, comme « je ne suis pas sûr que nous ayons le temps pour ça » ou « je crains que cela ne soit trop difficile en ce moment ».


#4 Vendre vos idées

Avez-vous déjà entendu quelqu'un dire qu'il ne pourrait jamais faire de ventes ? Ils agissent comme si les ventes étaient en quelque sorte malhonnêtes.


Et les assimile au stéréotype du vendeur de voitures d’occasion. C'est dommage car vendre est une compétence fondamentale dans la vie. C'est une forme de persuasion que les gens qui réussissent devraient utiliser à tout moment.


Vendre vos idées consiste simplement à persuader les gens d’être d’accord avec vous et de soutenir vos projets. C'est une compétence que vous pouvez utiliser même si vous n'occupez pas un rôle de vente traditionnel.



Considérez ces 4 tactiques très utiles :


  1. Évaluez votre crédibilité

    En fonction de la qualité de l'idée, vous souhaiterez peut-être la partager avec d'autres ; quel que soit votre niveau de crédibilité. Cela dit, l’objectif est d’être le plus crédible possible. Cela signifie, premièrement, avoir un historique de travail sans problème et de haute qualité.


  2. Acquérir une réputation de personne serviable et solidaire lorsque les autres expriment leurs idées

    C'est-à-dire, rendez-vous service et construisez un support latéral avant d'essayer de construire un support vertical. Ce que je veux dire, c'est que vous avez tout intérêt à commencer par vos pairs et par d'autres à votre niveau ou en dessous de vous. De cette façon, vous pouvez évaluer dans quelle mesure l’idée pourrait être reçue au-dessus de vous. Et vous recevrez probablement de bons commentaires qui vous aideront à affiner l’idée et à l’améliorer.


  3. Lorsque vous faites la promotion d’idées, faites-le d’une manière qui aide les autres

    Votre idée est importante pour vous, mais n’oubliez pas que chacun a ses propres objectifs et priorités. Cela est particulièrement vrai lorsque vous partagez vos idées avec des personnes supérieures à vous dans l'entreprise. Avant de présenter votre idée, prenez le temps de réfléchir à la manière dont elle correspond à leurs priorités.


    Comment votre idée peut-elle les aider à atteindre leurs objectifs ? quels sont-ils? Soyez prêt à exprimer cela de manière claire et concise.


  4. Assurez-vous de passer du temps à pratiquer votre argumentaire

    Si l’idée s’écarte radicalement du passé ou si vous vous adressez au niveau exécutif, vous feriez mieux d’être prêt. Vous devez connaître les coûts nets et les avantages projetés probables. Vous devez également être prêt à répondre à des questions prévisibles, c'est pourquoi une discussion pratique avec vos pairs est si utile avant de présenter votre projet aux dirigeants.


Vendre a parfois une mauvaise réputation, mais cela ne devrait pas être le cas. Se vendre et vendre ses idées est une partie normale et obligatoire de la vie professionnelle. Et si vous vous souvenez des conseils que nous venons de donner, il se peut que les gens achètent ce que vous vendez.


En résumé, les managers jouent un rôle essentiel dans le succès de toute organisation. Ils sont chargés de diriger et de motiver les équipes, de fixer des objectifs, de s’assurer que les projets sont terminés dans les délais et dans les limites du budget, et bien d’autres choses encore.


Devenir un manager performant demande du temps et des efforts, et j’espère que tous les conseils décrits ci-dessus vous seront utiles !