paint-brush
Le cadre de prise de décision anti-chance : maîtriser l’art de faire des choix intelligentspar@scottdclary
6,907 lectures
6,907 lectures

Le cadre de prise de décision anti-chance : maîtriser l’art de faire des choix intelligents

par Scott D. Clary8m2024/05/13
Read on Terminal Reader

Trop long; Pour lire

J'ai été là. Au début de ma carrière, je me suis retrouvé à faire des choix aux conséquences réelles. C'était excitant et terrifiant à la fois. Je n’avais aucune formation formelle en matière de prise de décision, juste une intuition et de nombreuses nuits blanches. Mais j'ai appris, par essais et erreurs, grâce à des mentors et en plongeant profondément dans la sagesse de ceux qui maîtrisaient l'art de faire des choix intelligents.
featured image - Le cadre de prise de décision anti-chance : maîtriser l’art de faire des choix intelligents
Scott D. Clary HackerNoon profile picture

Vous êtes-vous déjà surpris à rêver d'une vie où vous l'écrasez ? Vous envoler vers des lieux exotiques, construire un empire commercial, vivre votre vie selon vos conditions ?


Ce rêve n’est pas seulement une question de chance, il s’agit également de décisions.


Repensez aux grands choix que vous avez faits : ce changement de carrière, cet investissement, même avec qui vous avez épousé.


Ces décisions n'étaient pas aléatoires. Ils ont façonné votre trajectoire, comme des forces invisibles guidant votre vaisseau.


Mais voici le problème : la plupart d’entre nous n’ont jamais eu de manuel pour prendre des décisions. Nous nous envolons, en espérant le meilleur et en croisant les doigts pour que les choix que nous faisons aujourd'hui ne reviendront pas nous mordre demain. C'est comme jouer au golf sans jamais prendre de leçon : c'est frustrant et incohérent.


J'ai été là. Au début de ma carrière, je me suis retrouvé à faire des choix aux conséquences réelles. C'était excitant et terrifiant à la fois. Je n'avais aucune formation formelle en matière de prise de décision, juste une intuition et de nombreuses nuits blanches. Mais j’ai appris, par essais et erreurs, grâce à des mentors et en plongeant profondément dans la sagesse de ceux qui maîtrisaient l’art de faire des choix intelligents.


Maintenant, je veux partager ces connaissances avec vous.

Le mythe de la décision « intelligente »

Nous supposons souvent que les personnes « intelligentes » prennent de bonnes décisions. Mais l’histoire est jonchée de décombres de choix terribles faits par des esprits brillants : Napoléon envahissant la Russie, Blockbuster passant sur Netflix et d’innombrables exemples d’orgueil et d’erreurs de calcul.


La vérité est que même les plus intelligents d’entre nous sont la proie de préjugés cognitifs, d’informations limitées et d’une simple stupidité. Nous nous accrochons au familier, donnons la priorité au facile plutôt qu’au bien et recherchons la validation plutôt que les résultats.


Il ne s’agit pas d’être « intelligent », il s’agit d’être sage.


Pensez-y comme ceci : l’intelligence, c’est avoir les matières premières, mais la sagesse, c’est savoir comment les utiliser. C'est le charpentier avec toute une boîte à outils, pas seulement un marteau. Et tout comme un menuisier peut tout construire avec les bons outils, nous pouvons construire la vie de nos rêves avec les bonnes compétences décisionnelles.


Mais où trouve-t-on ces outils ?


Eh bien, tout d’abord, cela commence par avoir une vision moins myope de la vie.

L'esprit multidisciplinaire

Nous vivons dans un monde qui aime les spécialistes. On nous dit de choisir un créneau, de devenir un expert et de rester dans notre voie. Mais la vraie sagesse vient de la traversée des chemins, de l’application de connaissances provenant de sources inattendues.


Considérez le monde comme un gigantesque buffet de connaissances. Pourquoi se limiter à un seul plat ? Goûtez aux saveurs de la physique, de la philosophie, de l’histoire et de l’art – chacune offre une perspective différente, une nouvelle façon de voir le monde et les problèmes auxquels nous sommes confrontés.


Prenez Warren Buffett, par exemple. Ce n'est pas seulement un génie financier ; c'est un lecteur vorace, un étudiant en histoire et un maître conteur.


Cette approche multidisciplinaire lui confère un avantage unique, lui permettant de déceler des modèles et des opportunités que d’autres manquent.

Votre boîte à outils de prise de décision

La bonne nouvelle est que vous n'avez pas besoin d'un diplôme de l'Ivy League ou d'une vie d'expérience pour prendre de meilleures décisions. Vous avez juste besoin des bons outils : des modèles mentaux qui vous aident à comprendre comment fonctionne le monde.


Ces modèles sont comme des codes de triche pour la vie. Ils vous donnent un raccourci vers la sagesse, un moyen de voir à travers le brouillard de l’incertitude et de faire des choix qui vous rapprochent de vos objectifs.

Le cadre anti-chance

Alors, comment transformer ces modèles mentaux en un cadre pratique de prise de décision ? Je l'appelle le cadre « Anti-Luck » – parce qu'il s'agit de mettre toutes les chances de votre côté, sans compter sur une chance aveugle. Voici quelques-uns des modèles/outils mentaux qui composent le cadre Anti-Luck.


  1. Inversion : au lieu de demander : « Qu’est-ce que je veux réaliser ? » demandez : « Qu'est-ce que je veux éviter ? Cela vous aide à identifier les pièges et les obstacles potentiels avant qu’ils ne deviennent des problèmes. Considérez-le comme une analyse préalable de vos décisions – un moyen de repérer et d’éliminer les pires scénarios.
  2. Réflexion sur les premiers principes : décomposer les problèmes complexes en leurs vérités fondamentales. Quels sont les principes fondamentaux en jeu ? Quelles sont les hypothèses sous-jacentes ? En comprenant les bases, vous pouvez construire une base plus solide pour vos décisions.
  3. Cercle de compétences : Connaissez vos forces et vos faiblesses. Exploitez vos points forts et n'hésitez pas à demander de l'aide dans les domaines où vous manquez d'expertise. Ce n'est pas grave de ne pas tout savoir, l'essentiel est de s'entourer de personnes qui complètent vos compétences.
  4. Pensée probabiliste : toutes les décisions ne sont pas égales. Certains ont une probabilité de réussite plus élevée que d’autres. En évaluant les probabilités, vous pouvez faire des choix plus éclairés et éviter les risques inutiles. Pensez-y comme au poker : vous ne jouez pas seulement la main qui vous est distribuée, vous jouez selon les probabilités.
  5. Réflexion de second ordre : réfléchissez aux conséquences de vos décisions, non seulement aux résultats immédiats, mais aussi aux effets d'entraînement qui s'étendent dans le futur. Quelles sont les conséquences de deuxième, troisième et même quatrième ordre ? Cela vous aide à anticiper les conséquences imprévues et à faire des choix plus résilients.

Le cadre anti-chance : votre algorithme de croissance personnelle

Imaginez le cadre Anti-Luck comme le code sous-jacent à votre algorithme de croissance personnelle. Tout comme les titans de la technologie itèrent et affinent constamment leurs algorithmes pour offrir de meilleures expériences utilisateur, vous devez vous aussi continuellement mettre à jour votre « code » décisionnel pour naviguer avec finesse dans les complexités de la vie.


Chaque interaction avec le cadre renforce votre « mémoire musculaire » de prise de décision. Vous commencerez à voir le monde à travers une lentille multicouche, en identifiant sans effort des modèles et en appliquant des modèles mentaux comme un joueur d'échecs chevronné anticipant le prochain coup de son adversaire.


Par exemple, considérons un jeune entrepreneur qui décide de lancer ou non un nouveau produit. Au lieu de se fier à leur intuition ou au battage médiatique, ils pourraient appliquer le cadre Anti-Luck :


  • Inversion : qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? L'identification des obstacles potentiels tels que les retards de fabrication, les réactions des concurrents ou la saturation du marché les aide à créer des plans d'urgence.


  • Réflexion sur les premiers principes : à quels besoins fondamentaux ce produit répond-il ? En comprenant le problème sous-jacent qu’ils résolvent, ils peuvent adapter leur marketing et leurs messages pour toucher le bon public.


  • Cercle de compétences : Conscients de leurs propres limites dans des domaines tels que la finance ou le droit, ils font appel à des experts pour combler ces lacunes, garantissant ainsi une équipe complète.


  • Pensée probabiliste : quelles sont les chances de succès, compte tenu des études de marché et de l'analyse des concurrents ? Cela les aide à définir des attentes réalistes et à prendre des décisions éclairées concernant l’allocation des ressources.


  • Réflexion de second ordre : quelles sont les conséquences à long terme du lancement de ce produit ? Cela va-t-il cannibaliser les ventes existantes ? Cela nécessitera-t-il une assistance et des mises à jour continues ? La prise en compte de ces facteurs les aide à planifier une croissance durable.


En appliquant le cadre Anti-Luck, cet entrepreneur ne laisse pas sa réussite au hasard. Ils façonnent activement leur avenir grâce à une prise de décision délibérée et éclairée.


Ceci n'est qu'un exemple. Le cadre Anti-Luck peut être appliqué à n’importe quelle décision, grande ou petite. C'est un outil pour naviguer en toute confiance dans les incertitudes de la vie, pour transformer les revers en opportunités et pour évoluer continuellement vers la version la plus performante de vous-même.

Améliorez votre jeu de décision

Si vous souhaitez accélérer votre parcours pour devenir un décideur plus avisé, voici quelques ressources qui ont façonné ma réflexion et m'ont aidé à affiner mon propre cadre anti-chance :


  • « À la recherche de la sagesse : de Darwin à Munger » de Peter Bevelin : ce livre est un trésor de modèles mentaux, avec les idées de certains des plus grands penseurs de l'histoire. C'est comme un cours intensif sur l'art de la sagesse du monde.
  • « Thinking in Bets » d'Annie Duke : ancien champion de poker, Duke révèle comment accepter l'incertitude et prendre de meilleures décisions sous pression. Elle nous apprend à penser en termes de probabilités, et pas seulement de résultats en noir et blanc.
  • "Super Thinking" de Gabriel Weinberg et Lauren McCann : ce livre propose une boîte à outils pratique de modèles mentaux pour la vie quotidienne, de la prise de décision à la résolution de problèmes en passant par la créativité.
  • Série « The Great Mental Models » de Shane Parrish : cette série en plusieurs volumes plonge en profondeur dans le monde des modèles mentaux, explorant leurs origines, leurs applications et leurs limites. C'est une lecture incontournable pour quiconque souhaite élever sa réflexion.

Votre défi anti-chance

Maintenant, ma plus grande bête noire… ne vous contentez pas de lire ce bulletin d'information et de passer à autre chose. Passer à l'action! Voici votre défi :


  1. Choisissez une décision à laquelle vous êtes actuellement confronté. Il peut s'agir d'un changement de carrière, d'une opportunité d'investissement ou d'un dilemme personnel.
  2. Appliquez le framework Anti-Luck. Analysez la situation, identifiez les pièges potentiels, envisagez les conséquences à long terme et évaluez les probabilités.
  3. Prenez une décision et assumez-la. Ne laissez pas la peur ou l'indécision vous retenir. Faites un acte de foi, mais faites-le les yeux grands ouverts.
  4. Réfléchissez et apprenez. Une fois que vous avez pris votre décision, prenez le temps de réfléchir au processus. Qu'est-ce qui a fonctionné ? Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? Que pourriez-vous faire différemment la prochaine fois ? Utilisez cette expérience comme un tremplin vers une croissance ultérieure.


N'oubliez pas que l'objectif n'est pas de devenir un décideur parfait du jour au lendemain. Il s'agit de progresser, d'améliorer vos chances et de construire une vie qui repose moins sur la chance que sur une conception délibérée.

L'effet d'entraînement de vos choix

J'ai pu constater par moi-même le pouvoir des bonnes décisions. J'ai été témoin de la façon dont un seul choix peut déclencher une réaction en chaîne, menant à des opportunités inattendues et à des résultats qui changent la vie. Mais j'ai aussi vu les conséquences dévastatrices des mauvais choix – les connexions manquées, les fortunes perdues, les rêves reportés.


La vérité est que nos décisions ne nous affectent pas seulement. Ils se répercutent sur nos familles, nos communautés et même sur le monde dans son ensemble.


L’effet papillon est réel : un choix apparemment insignifiant peut déclencher une cascade d’événements qui façonneront le cours de l’histoire.


Pensez aux décisions qui vous ont amené à venir ici en lisant ce bulletin. La décision de vos parents de vous avoir, la décision de vos professeurs d'investir dans votre éducation et votre propre décision de poursuivre vos passions – chacune a joué un rôle dans la formation de qui vous êtes aujourd'hui.


Imaginez maintenant l’impact que vous pouvez avoir en faisant des choix judicieux. En investissant en vous-même, en bâtissant une entreprise prospère, en redonnant à votre communauté, vous pouvez créer un effet d’entraînement de changement positif qui s’étend bien au-delà de votre propre vie.

Une dernière pensée

La vie est une série de choix. Nous en fabriquons des milliers chaque jour, petits et grands. Mais les décisions qui comptent vraiment, celles qui définissent notre héritage, sont celles que nous prenons avec intention, avec sagesse et avec un engagement inébranlable envers nos valeurs.


Alors, la prochaine fois que vous serez confronté à un choix difficile, ne vous contentez pas de votre instinct. Respirez profondément, appliquez le cadre Anti-Luck et prenez une décision qui vous rapproche de la vie que vous souhaitez vivre.


N'oubliez pas que l'avenir n'est pas seulement quelque chose qui vous arrive. C'est quelque chose que vous créez, une décision à la fois.


En attendant la prochaine fois, continuez à construire, continuez à apprendre et continuez à faire des choix intelligents.


Scott