paint-brush
La liste de contrôle ultime pour le développement commercial B2B SaaSpar@ezagum
18,097 lectures
18,097 lectures

La liste de contrôle ultime pour le développement commercial B2B SaaS

par Evgeny Zagumennov14m2023/06/28
Read on Terminal Reader

Trop long; Pour lire

Une entreprise B2B SaaS performante n'est pas née du néant. C'est le produit d'une étude de marché sérieuse. Comprendre vos concurrents, vos clients potentiels et le paysage plus large de l'industrie vous aidera à reconstituer les bords. Il est essentiel de comprendre les points faibles, les flux de travail organisationnels, les budgets et leurs environnements réglementaires.
featured image - La liste de contrôle ultime pour le développement commercial B2B SaaS
Evgeny Zagumennov HackerNoon profile picture

L'image principale de cet article a été générée parle générateur d'images AI de HackerNoon via l'invite "business app"


Vous avez donc décidé de plonger dans le monde du logiciel B2B en tant que service . Tout d'abord, cela ressemble à l'assemblage d'un puzzle.


Vous commencez avec une idée - votre pièce maîtresse. Cette idée doit répondre à un défi spécifique auquel l'entreprise est confrontée, comme l'automatisation des tâches de routine ou l'optimisation de l'efficacité du flux de travail. Pensez à ce que Slack fait dans la collaboration d'équipe ou Quickbooks - dans la comptabilité des petites entreprises.


Vient ensuite l'étude de marché - étudier la couverture de la boîte de votre puzzle pour trouver des indices. Comprendre vos concurrents, vos clients potentiels et le paysage plus large de l'industrie vous aidera à reconstituer les bords. Par exemple, si vous souhaitez créer un logiciel CRM, vous devez comprendre les tenants et les aboutissants des plates-formes à succès existantes telles que Salesforce.


Établir l'adéquation produit-marché, c'est comme trouver ces pièces intermédiaires délicates. Vous devrez développer une compréhension de vos clients potentiels et de la manière dont votre produit les servira. Pensez au modèle SaaS d'Adobe Creative Cloud. Ils ont trouvé leur public cible et leurs créatifs, et ont développé un produit qui répond précisément à leurs besoins.


Au fur et à mesure de votre progression, vous devrez aborder des aspects techniques plus complexes, tels que le choix de votre pile technologique, la conception d'une méthodologie de développement logiciel et la planification de la sécurité et de l'évolutivité. Vous souvenez-vous comment Spotify est passé d'une simple application de streaming musical à une plate-forme audio mondiale ? Derrière cette croissance se trouvait un plan stratégique d'évolutivité.


Garder tout cela à l'esprit peut sembler écrasant, mais cela devient plus terre à terre si vous planifiez votre progression étape par étape. Examinons de plus près les plus importants d'entre eux. Que devez-vous faire exactement pour lancer votre SaaS révolutionnaire ?

1. Définissez votre concept

Tout d'abord, vous avez besoin d'une idée claire. Pas n'importe quelle idée, mais une idée qui résout un problème réel auquel les entreprises sont confrontées.


Pensez à Jira d'Atlassian, un outil de gestion populaire. Elle est née d'une véritable problématique : la nécessité pour les équipes logicielles de gérer et suivre facilement les bugs et les tâches. Les créateurs de Jira ont trouvé un problème spécifique et ont fourni une solution appropriée.


La clé de votre offre SaaS consiste à identifier un problème spécifique et réel. Disons qu'une entreprise de logistique a du mal à gérer efficacement sa flotte. Les systèmes ERP classiques ne suffiront peut-être pas, mais une solution SaaS avec suivi en temps réel, optimisation des itinéraires et maintenance prédictive pourrait être exactement ce dont ils ont besoin.


Définir votre concept consiste à comprendre les défis commerciaux uniques et à créer une solution pratique pour eux. Mais assurez-vous que c'est à la fois techniquement possible et favorable au marché.

2. Mener une étude de marché

Une entreprise B2B SaaS performante n'est pas née du néant. C'est le produit d'une étude de marché sérieuse. Vous devez comprendre la dynamique du marché, la concurrence, les clients potentiels et leurs besoins.


Supposons que vous envisagez de développer une solution SaaS pour la visualisation de données dans le commerce électronique. Il est essentiel de comprendre vos concurrents, comme Tableau et Looker. Quelles fonctionnalités offrent-ils ? Comment fixent-ils le prix de leurs services ? Pouvez-vous repérer des lacunes que votre logiciel pourrait combler ?

Comprendre vos clients potentiels est tout aussi important. Quel type de données manipulent-ils ? À quels défis sont-ils confrontés lors de la visualisation de ces données ? Votre solution doit être adaptée pour répondre à ces besoins spécifiques.


Dans le commerce électronique, les entreprises traitent de gros volumes de données en temps réel. Votre solution peut-elle gérer cela ? Envisagez-vous d'utiliser des technologies telles que des architectures cloud natives ou des plateformes de streaming de données telles qu'Apache Kafka ? Il est essentiel que votre produit SaaS s'aligne sur les piles technologiques et les flux de travail que vos clients potentiels utilisent déjà.

3. Établir l'adéquation produit-marché

Tout d'abord, vous avez besoin d'une image parfaitement claire de votre client potentiel . Supposons, par exemple, que vous développiez un logiciel RH basé sur le cloud. Vos clients cibles pourraient être des moyennes à grandes entreprises avec des effectifs distants. Comprendre leurs points faibles, leurs flux de travail organisationnels, leurs budgets et leurs environnements réglementaires est essentiel.


Une fois que vous avez peint ce portrait de client, vous devez examiner comment votre produit s'intègre dans l'image. Dans le cas d'un logiciel RH, votre produit simplifie-t-il le processus de recrutement ? Cela rend-il la gestion de la paie plus efficace ? Gère-t-il les problèmes de conformité réglementaire qui sont un casse-tête pour vos clients ? Vous devrez répondre à toutes ces questions.


Ensuite, vous devez présenter votre produit aux bêta-testeurs de votre marché cible. Ils vous aideront à comprendre si votre produit correspond vraiment au marché ou s'il y a des choses qui doivent être améliorées.

4. Créer un MVP

Après avoir compris le marché et ses besoins, vous pourriez être tenté de lancer un vaste processus de développement. Mais dans la plupart des cas, il est préférable de commencer petit et de créer un produit minimum viable (MVP) . Il s'agit essentiellement d'une version simplifiée de votre logiciel qui résout le problème central que vous avez identifié et rien de plus.


Supposons que vous créiez une nouvelle plateforme CRM, conçue pour gérer et analyser les interactions et les données des clients. Pour l'étape MVP, vous pouvez vous concentrer uniquement sur les fonctionnalités de base, telles que la gestion des contacts, le suivi des prospects et la prévision des ventes. Même sans d'autres fonctionnalités telles que le marketing par e-mail ou l'intégration des médias sociaux, votre logiciel CRM apportera toujours de la valeur, résolvant les principaux problèmes auxquels les entreprises sont confrontées.


L'adoption d'une méthodologie allégée pour le développement de MVP peut vous faire gagner du temps et réduire les coûts initiaux. L'utilisation de frameworks agiles, tels que Scrum, ou l'utilisation d'outils de prototypage rapide tels que Sketch ou Figma pour UI/UX, peut également rationaliser votre processus de développement. Lors de la prise de décisions, qu'il s'agisse d'opter pour une architecture monolithique ou de microservices, ou de choisir entre des bases de données SQL ou NoSQL, vous devez garder à l'esprit la vision à long terme, mais commencer par ce qui est essentiel pour le MVP.


Les commentaires que vous obtiendrez de vos premiers utilisateurs MVP sont également inestimables. Il guidera vos prochaines étapes et vous évitera d'investir du temps et des ressources dans des fonctionnalités dont vos clients n'ont pas besoin.

5. Configurez votre infrastructure technique

L'infrastructure technique est la base de votre activité SaaS. Ici, vous êtes confronté à des décisions clés concernant les langages de programmation, les cadres de développement, les bases de données et les environnements d'hébergement, ainsi que de nombreux autres outils.


Choisir un langage de programmation est une étape critique qui pourrait faire ou défaire votre entreprise. Vous devez réfléchir aux compétences de votre équipe et aux exigences du projet. Si votre produit repose fortement sur le traitement des données, Python, avec sa multitude de bibliothèques centrées sur les données, pourrait être le bon choix. D'autre part, si vous développez une application en temps réel à grande vitesse, vous pouvez envisager Node.js ou Go.


Une fois que vous avez choisi un langage, vient ensuite le choix d'un cadre de développement approprié . Ce choix dépendra des besoins de votre projet et de la langue choisie. Les utilisateurs de JavaScript peuvent trouver Express.js adapté au développement backend et React.js ou Vue.js - pour le frontend. Les habitués de Python peuvent utiliser Flask ou Django pour les frameworks backend.


Ensuite, vous devez sélectionner la bonne base de données . Si vos données sont structurées et que vous devez être prêt pour des requêtes complexes, les bases de données relationnelles telles que MySQL ou PostgreSQL sont probablement le meilleur choix. Si vos données sont quelque peu non structurées ou si l'évolutivité rapide est votre principale préoccupation, vous pouvez envisager des bases de données NoSQL telles qu'Apache Cassandra ou MongoDB .


En tant que fournisseur SaaS, vous aurez besoin d'un hébergement basé sur le cloud . Cela optimisera votre évolutivité mais améliorera également votre efficacité. Vous pouvez choisir parmi les meilleurs fournisseurs comme AWS, Google Cloud et Microsoft Azure, en fonction du coût, de la disponibilité régionale, des offres spécifiques et de la familiarité de votre équipe avec la plateforme.

6. Choisissez votre méthodologie de développement logiciel

Si vous voulez que votre entreprise SaaS prospère, vous aurez besoin d'une stratégie bien organisée pour développer, évaluer et améliorer le logiciel . Vous devez donc sélectionner la bonne méthodologie de développement.


La méthode Agile , par exemple, possède un éventail de caractéristiques fortes, telles que l'adaptabilité et la collaboration client. Il favorise des cycles de développement courts et itératifs, souvent appelés sprints. Agile est un choix solide si vous vous attendez à ce que les exigences de votre projet évoluent avec le temps et que vous ayez besoin de flexibilité pour vous adapter. Si vous développez un produit SaaS dans un secteur comme le marketing numérique, qui évolue rapidement, la nature dynamique d'Agile pourrait être exactement ce dont vous avez besoin.


Une variante spécifique d'Agile, appelée Scrum , pourrait être une autre option. Scrum est mis de côté par ses sprints de durée fixe (généralement de 2 à 4 semaines) et des rôles comme le Scrum Master et le Product Owner. Scrum est particulièrement efficace lorsque vous avez une équipe interfonctionnelle où les membres peuvent jouer différents rôles. Si votre startup SaaS développe un outil de support client basé sur l'IA, Scrum pourrait fournir l'équilibre nécessaire dans votre projet, probablement très complexe.


Si vous vous concentrez sur une collaboration étroite entre le développement et les opérations, vous pouvez envisager la méthodologie DevOps . Une approche DevOps pourrait être idéale pour un projet qui nécessite des mises à jour rapides et fréquentes ainsi qu'une surveillance automatisée et des versions fréquentes. Par conséquent, si vous travaillez sur un produit orienté cloud qui exige des temps de réponse rapides et des mises à jour constantes, DevOps pourrait être votre meilleur pari.

7. Prenez des mesures de sécurité

Lorsque vous lancez un projet B2B SaaS, vous n'êtes pas seulement un prestataire de services, vous êtes également un gardien des données des utilisateurs . Chaque mesure de sécurité protège vos utilisateurs et votre réputation.


L'une des premières étapes ici est le cryptage . Il transforme les données lisibles en une version codée qui ne peut être déchiffrée qu'avec une clé. Si votre idée SaaS implique la construction d'un système de stockage en nuage, il est crucial que les données soient cryptées à la fois lorsqu'elles sont stockées et lorsqu'elles sont transférées. Vous pouvez utiliser des technologies telles que AES-256 pour chiffrer les données au repos et Transport Layer Security (TLS) pour les données en transit.


Bien sûr, l'authentification de l'utilisateur est également importante. L'ajout d'une couche de sécurité avec l'authentification multifacteur (MFA) peut renforcer les défenses de votre système. Utilisez des mécanismes d'authentification sécurisés, comme OAuth ou OpenID Connect, pour éviter tout accès non autorisé.


Il est également crucial de réglementer les actions des utilisateurs au sein de votre système . Qui peut voir quoi et effectuer quelles actions ? Une méthode que vous pouvez utiliser ici est le contrôle d'accès basé sur les rôles (RBAC), qui détermine les autorisations en fonction du rôle d'une personne dans l'organisation.


Naturellement, si votre entreprise traite des données personnelles, vous devez respecter les lois sur la protection des données . Lisez et étudiez les réglementations telles que le Règlement général sur la protection des données ( RGPD ) de l'Union européenne ou le California Consumer Privacy Act (CCPA) aux États-Unis. Ils dictent comment vous pouvez collecter, stocker et utiliser les informations client. Sinon, vous pouvez faire face à des conséquences, y compris de lourdes amendes.

8. Investissez dans la conception UX

Avouons-le : la technologie de pointe est géniale, mais elle ne vous démarque pas nécessairement dans le monde du SaaS. Parfois, la conception de l'expérience utilisateur (UX) fait toute la différence . Trouvez l'équilibre parfait entre les fonctionnalités du logiciel et les besoins des utilisateurs - et vous transformerez un produit décent en un excellent produit.


Une interface intuitive est indispensable pour les projets SaaS tels que les outils de gestion des tâches où les utilisateurs assignent des délais, gèrent et acceptent les tâches et suivent leur progression. Une conception simple et conviviale stimule les processus de travail efficaces, tandis qu'une conception déroutante et encombrée conduit finalement à la frustration de l'utilisateur, ralentit les progrès et réduit sa satisfaction au travail.


Vous devrez comprendre le flux de travail, les défis et les besoins de votre utilisateur pour créer une UX satisfaisante . Les outils de conception centrés sur l'utilisateur tels que les personnages, les parcours des utilisateurs et les cartes d'empathie peuvent beaucoup aider dans ce processus.


Une fois que vous avez cette compréhension, vous pouvez concevoir votre interface utilisateur en conséquence. Ici, les détails comptent. La taille et la couleur des boutons, la disposition des menus et le placement des informations importantes contribuent tous à l' UX globale. L'utilisation de principes de bonne conception tels que la cohérence, la visibilité et la rétroaction peut améliorer considérablement l'UX.


Je suis B2B SaaS, vos clients utilisent souvent votre logiciel au quotidien, dans le cadre de leur travail. Une bonne UX ne se contente pas de faciliter leur travail, elle le rend agréable. Alors, soyez sage et investissez dans un design intuitif et convivial.

9. Planifier l'évolutivité

Lorsque vous créez un produit SaaS B2B, le rêve est de grandir - d'une poignée d'utilisateurs à des centaines, des milliers, voire des millions. Cependant, si votre architecture logicielle n'est pas prête pour cela, le rêve peut vite devenir un cauchemar. Alors, planifiez votre évolutivité et pérennisez votre logiciel.


Ici, vous devez vous assurer que votre logiciel peut gérer une charge croissante , que ce soit plus d'utilisateurs, plus de données, ou les deux. Supposons que vous développiez une plate-forme SaaS de visioconférence en temps réel. À mesure que votre nombre d'utilisateurs augmente, le volume de données de votre système peut augmenter de façon exponentielle. Si votre logiciel n'est pas conçu pour évoluer en conséquence, vous pourriez être confronté à une qualité vidéo dégradée, à des problèmes de latence ou même à des défaillances du système.


C'est là que les stratégies architecturales modernes telles que les microservices et la conteneurisation peuvent s'avérer utiles. Les microservices décomposent votre application en services plus petits et déployables indépendamment, chacun remplissant une fonction spécifique. Ainsi, dans notre exemple de visioconférence, vous pouvez avoir des services distincts pour la gestion des utilisateurs, le streaming vidéo, le chat et le partage d'écran. Cette séparation vous permet de mettre à l'échelle différentes parties de votre application indépendamment en fonction de la demande.


Les conteneurs , à leur tour, regroupent votre logiciel avec toutes ses dépendances, ce qui facilite son déplacement et son déploiement dans différents environnements. Cela améliore l'évolutivité, car de nouvelles instances d'un service peuvent être rapidement créées à l'intérieur de conteneurs lorsque la demande augmente. Vous pouvez utiliser des outils populaires tels que Docker pour la conteneurisation et Kubernetes pour l'orchestration des conteneurs.


Les plates-formes cloud populaires comme AWS, Google Cloud ou Azure peuvent également contribuer à l'évolutivité. Ils offrent des fonctionnalités de mise à l'échelle automatique où les ressources informatiques peuvent être automatiquement augmentées ou réduites en fonction de la demande, garantissant des performances optimales à tout moment.

10. Conception d'API et intégration

L'isolement est un luxe que la plupart des produits SaaS ne peuvent se permettre. L'intégration est devenue la norme, qu'il s'agisse d'extraire des données d'un autre service ou de permettre à d'autres d'exploiter vos fonctionnalités. Vous pouvez le rendre réel en utilisant l'interface de programmation d'applications, mieux connue sous le nom d'API.

Une API est comme un menu dans un restaurant. Il montre ce qui est disponible et comment le commander. Pour un produit SaaS, l'API décrit les fonctions disponibles et comment d'autres logiciels peuvent demander ces fonctions. Par exemple, un système CRM SaaS doit importer des données de vente à partir d'un système ERP externe. Une API bien conçue peut faciliter ce flux de données de manière fluide et efficace.


Lors de la conception d'une API, vous pouvez prendre en compte le style architectural REST (Representational State Transfer). Les API REST utilisent des méthodes HTTP standard, telles que GET, POST et DELETE, ce qui les rend faciles à comprendre et à utiliser. Un produit SaaS offrant des services d'apprentissage automatique peut exposer une API REST qui permet aux utilisateurs de télécharger des ensembles de données (requête POST), de former des modèles (une autre requête POST) et de récupérer des prédictions (requête GET).


Cependant, REST n'est pas la seule option. En fonction de vos besoins, vous pouvez choisir GraphQL , qui permet au client de spécifier exactement les données dont il a besoin, réduisant ainsi les problèmes de sur-extraction et de sous-extraction. Ou vous pouvez opter pour gRPC pour des scénarios hautes performances et à faible latence, particulièrement utiles dans l'architecture de microservices.


Les API sont également utilisées pour intégrer des services tiers : processeurs de paiement, fournisseurs de messagerie ou plateformes de médias sociaux. Supposons que vous construisez une solution de commerce électronique SaaS. Dans ce cas, vous aurez probablement besoin d'une intégration avec Stripe pour gérer les transactions ou SendGrid pour envoyer des e-mails transactionnels.

11. Configurer un pipeline CI/CD

Inutile de dire qu'il est également essentiel de garder votre produit à jour et sans bug. Lorsque votre logiciel se développe, la complexité de la gestion et du déploiement des modifications fait de même. C'est là qu'interviennent l'intégration continue et le déploiement continu (CI/CD).


CI/CD est comme le système nerveux central de votre processus de développement logiciel . Il gère les tests, la construction et le déploiement, réduisant le besoin d'intervention manuelle et augmentant la productivité.


L'intégration continue (CI) est la pratique consistant à fusionner fréquemment les modifications des développeurs dans une branche de code principale, idéalement plusieurs fois par jour. Chaque fusion est vérifiée par une construction et des tests automatisés, ce qui permet de détecter et de corriger rapidement les bogues. Imaginez que vous développez un outil d'analyse SaaS.


Un développeur pourrait travailler sur une nouvelle fonctionnalité de visualisation de données, tandis qu'un autre optimise un algorithme de traitement de données. CI s'assure que leurs modifications de code peuvent coexister sans casser l'application.


Le déploiement continu (CD) se concentre sur la fourniture de ces mises à jour à vos utilisateurs de la manière la plus efficace et la plus rapide. Une fois les modifications approuvées à l'étape CI, elles sont automatiquement déployées dans le cadre de la production. Ainsi, si vous avez trouvé et corrigé un bogue dans votre système SaaS CRM, vos utilisateurs ne tardent pas pendant des semaines ou des mois à bénéficier du correctif : il est à leur disposition une fois qu'il est finalisé.


Il existe de nombreux outils pour configurer un pipeline CI/CD . Jenkins est une option open source qui prend en charge une vaste gamme de plugins et s'intègre à pratiquement tous les outils pouvant être utilisés pendant le développement. Ou vous pouvez envisager des services centrés sur le cloud comme Travis CI ou CircleCI, ou des solutions spécifiques à une plateforme comme AWS CodePipeline ou Google Cloud Build.

12. Développer un système de support client

Le support client ne consiste pas seulement à résoudre les problèmes ; il s'agit de renforcer la confiance et la fidélité de votre clientèle, en démontrant que vous vous souciez de leur succès. Un bon système de support client peut être un atout majeur pour votre produit SaaS.


Offrir une variété de canaux d'assistance peut répondre aux diverses préférences de vos utilisateurs . Par exemple, prenez un chat en direct - pratique, personnel et en temps réel. Si vous gérez une plate-forme de commerce électronique SaaS, un utilisateur peut avoir besoin de conseils pour ajouter une nouvelle liste de produits. Avec un chat en direct, ils peuvent obtenir une aide instantanée au moment où ils en ont besoin. Des outils comme Intercom ou LiveChat peuvent vous aider à ajouter cette fonctionnalité à votre produit.


À son tour, l'assistance par e-mail est idéale pour les problèmes non urgents ou les requêtes complexes qui nécessitent une réponse détaillée. De plus, c'est un canal avec lequel presque tous les utilisateurs sont à l'aise. Si votre produit SaaS est un système CRM, un utilisateur peut vous envoyer une question sur la synchronisation de son application de marketing par e-mail. En réponse, votre équipe d'assistance peut leur fournir un tutoriel étape par étape.


Vous pouvez également créer une base de connaissances pour votre système d'assistance - une bibliothèque en libre-service d'informations sur votre produit, allant des guides pratiques et des FAQ aux conseils de dépannage. Imaginons que vous proposez un outil de gestion de projet SaaS. Les utilisateurs peuvent se référer à la base de connaissances pour obtenir des instructions sur la configuration d'un nouveau projet, l'ajout de membres d'équipe ou l'utilisation de fonctionnalités avancées.

13. Lancez votre produit

Lancer votre produit, c'est comme ouvrir les portes de votre boutique numérique pour la première fois . L'anticipation et les enjeux sont élevés. Vos premiers utilisateurs ne sont pas que des clients ; ce sont des pionniers qui peuvent apporter un retour inestimable pour l'évolution de votre produit.


Par exemple, vous lancez un outil SaaS de gestion des ressources humaines. Dès le premier jour, vous disposez d'un ensemble de fonctions telles que l'intégration des employés, le traitement de la paie et le suivi des performances. Cependant, vous réalisez rapidement que de nombreux clients demandent une fonctionnalité pour suivre les heures de travail à distance. Pensez donc à ajouter cette fonctionnalité dans une future mise à jour.


Une stratégie de lancement bien planifiée peut également aider à créer un buzz et à attirer des clients potentiels. Vous pouvez exécuter un programme bêta pour les premiers utilisateurs, offrir des remises promotionnelles ou organiser un événement de lancement virtuel.


N'oubliez pas de recueillir et d'analyser les commentaires des utilisateurs . Les enquêtes, les formulaires de commentaires, les entretiens avec les utilisateurs et les outils d'analyse peuvent fournir des informations sur la manière dont votre produit est utilisé et sur les points à améliorer. Des outils comme Google Analytics, Hotjar ou UserTesting peuvent être utiles dans ce processus.


Le lancement de votre produit n'est que le début. Vient ensuite l'itération, l'affinement et l'amélioration en fonction des commentaires des utilisateurs. Votre capacité d'adaptation et d'innovation peut faire toute la différence.

14. S'engager à s'améliorer

Le parcours d'un produit SaaS B2B réussi n'est pas une ligne droite du concept au succès ; c'est une spirale qui revient sur elle-même encore et encore. Chaque série de commentaires et chaque pépite de données d'utilisation façonne votre produit, affine ses fonctionnalités et peaufine son expérience utilisateur.


Considérez un outil SaaS hypothétique pour la gestion de la chaîne d'approvisionnement. Vous lancez avec un ensemble de fonctionnalités telles que le suivi des stocks, la gestion des commandes et l'optimisation de la logistique. Mais une fois que les utilisateurs commencent à travailler avec l'outil, ils peuvent trouver que certaines fonctionnalités ne sont pas aussi conviviales qu'elles pourraient l'être, ou ils peuvent avoir besoin de nouvelles choses comme une intégration avec une plate-forme de commerce électronique populaire.


La sauce secrète d'une itération réussie est un mélange de commentaires des utilisateurs et d'analyses d'utilisation . Divers canaux de rétroaction, tels que les sondages auprès des clients et les demandes d'assistance, peuvent vous fournir des données qualitatives sur les préférences, les défis et les désirs des utilisateurs.


D'autre part, l'analyse du comportement des utilisateurs vous fournit des informations quantitatives sur l'utilisation de votre produit. Des instruments tels que Mixpanel ou Amplitude sont utiles pour surveiller le nombre d'utilisateurs actifs, l'adoption des fonctionnalités, la durée de la session et le taux de rétention des utilisateurs.


Dans le domaine du SaaS B2B, rester immobile n'est pas une option. L'industrie évolue à grande vitesse, tout comme les attentes des utilisateurs. L'itération et l'amélioration continues ne sont pas seulement une stratégie de réussite, c'est une compétence de survie.

Conclusion

Parfois, votre voyage dans le monde du SaaS peut être difficile et même frustrant. Mais Rome ne s'est pas construite en un jour, et votre entreprise SaaS non plus.

N'oubliez pas de faire une pause et de célébrer chaque étape, même minime. Après tout, chaque étape vous rapproche un peu plus de votre destination : devenir l'architecte d'une future refonte numérique de l'entreprise.